Escales techniques

Je ne sais pas quelle en était la cause mais la sortie de ce dimanche fût placée sous le signe de la mécanique.
Comme d’habitude le rendez-vous fût donné pour 8H45 à la maison. Je ne sais par quel hasard s’il ne manquait que Stéphane et Romuald pour boire un verre lors de l’assemblée générale de la veille ce matin le nombre de voitures devant la maison est beaucoup moins important.
Guitou, fidèle au poste, et Fred sont à l’heure. Pour 8H45 nous rejoignons la demeure de SebJ car Guitou m’a annoncé que passant devant chez lui il avait aperçu l’Epic sur le pied d’atelier sans roue arrière.
Effectivement en arrivant devant la maison le spad est toujours en place sur le pied mais plus que la roue c’est le dérailleur qui pend lamentablement au bout de son câble. Seb nous explique qu’en voulant redresser la patte tordu lors d’un passage de tronc d’arbre la semaine précédente il a cassé la vis. Heureusement il remplace celle-ci par celle du vélo de sa fille. C’est juste avec quelques minutes de retard que nous prenons la route après avoir été rejoints pas SebL
Depuis un petit moment nous n’avions pas été traîner dans le secteur de la ferme Eva. Il fallait remédier à cela. Un beau tronçon de chemin de halage bien collant pour se mettre en jambes et nous voilà parvenus au pied de cette difficile montée. Un grand merci à messieurs les chasseurs qui nous évitèrent cette souffrance. C’est donc par la route que nous regagnons les hauteurs de Balaives.
Une belle descente toute en glissades s’ensuit au grand désespoir de Guitou plus à l’aise sur le sec.
Toutes tes options pour rejoindre la forêt d’Elan nous semblent boueuses nous optons donc à nouveau pour une partie de bitume.
Mais l’appel de la forêt est le plus fort. SebJ enquille le premier chemin venu. Et c’est parti pour l’ascension. Juste avnt de rejoindre une route forestière Guitou prend une option « je coupe a travers les buissons et je tombe comme une m… ». Nous enchaînons la suite de l’ascension sur cette route forestière avant de regagner la forêt profonde et un chemin qu’il nous semble n’avoir jamais pris. Il s’avère très agréable dans son ensemble mais recouvert d’une boue très collante par endroit. Ca commence à tirer dans les pattes. Nous en profitons pour perdre SebJ en délicatesse avec son dérailleur et Fred. SebL profite de l’attente pour resserrer pas poignée de frein avant somme lui avait conseillé l’autre Seb et… foire la vis. Heureusement Guitou sort la caisse à outils et sort deux colliers qui feront l’affaire en attendant une réparation plus définitive. SebJ et Fred arrivent enfin. Cette fois c’est reparti en direction de la source saint Roger, mais les chemins ont été défoncés par les débardages. Une nouvelle fois un doit se rabattre sur du roulant.
Un peu plus loin la route forestière jouxte une partie de bois très escarpée. A la cantonade je dis que j’aimerais un jour faire une descente dans cette partie où il y a de quoi se faire plaisir. J’ai a peine fini ma phrase que SebJ est parti tout schuss dans la pente. Je n’ai pas envie de rester en arrière. Je m’y lance aussi. Nous devons poser pied à terre pour enlever des branches qui empêchent le passage. Les autres hésitent encore. C’est vrai que nous ne savons pas si nous allons retrouver un chemin en bas. Ils finissent pas se décider. Ca descend fort. Les freins souffrent. Un arbre nous bloque le passage. Il faut passer les spads au dessus. Finalement nous nous retrouvons sur un chemin connu. Nous repartons mais les freins de Guitou ne veulent plus rien savoir. Nouvelle séance de mécanique : démontage des plaquettes afin de redresser le ressort qui n’a pas supporté la descente. Après un quart d’heure de bricolage nous repartons. La fin du parcours se fera sans problème mécanique.
Encore une fois ce fût une belle sortie où nous avons découvert deux nouveaux passages et passé près d’une heure à bricoler. Promis la prochaine fois on fera mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.