On a perdu JP

Après les fêtes il fallait se remettre en selle car la saison des randos va venir très vite. (Dés le 10 janvier en Belgique) Mais les conditions météos ainsi que les obligations familiales ont fait que nous n’étions que quatre sur le parking du Bannet en ce premier dimanche matin de 2010 : JP, Maxime, Clément et moi.
J’avais eu un contact sur le forum 08VTT (voir dans les liens) avec deux vététistes qui devaient rouler au Bannet également, mais compte-tenu de notre forme d’après fête je ne m’étais pas engagé.
Par contre quelle surprise de voir autant de monde sur le parking, de loin la plus grande affluence depuis depuis de nombreuses semaines. Nous décidons de partir sur le parcours 5 en le modulant un peu par des passages sympas afin de nous faire une trentaine de kilomètres.
Pour une fois le sol est nickel gelé : juste ce qu’il faut pour ne pas coller mais pas trop glissant.
Au bout de quelques kilometres la neige se met de la partie. Elle ne nous laissera pas jusqu’au retour au parking, les flocons grossissant avec le rechauffement de l’atmosphère.
Sur le parcours nous avons fait la rencontre avec Christophe un ardennais exilé au Luxembourg avec qui j’avais deja roulé à Hautes-Rivières. Abandonné par son compagnon de virée, il s’était mis à la recherche de traces dans la neige afin de trouver le chemin de retour dans un bois qu’il découvrait pour la première fois. Je lui propose de faire le retour avec nous.
Nous abordons une petite cote sympa (petite mais costaud) nous montons tous les cinq sur le spad, Ce qui n’est pas le cas du groupe qui nous devance. Ca flatte un peu notre fierté, mais malheureusement jean-Pierre crève quelques mètres plus loin. L’utre groupe nous double et nous abandonne à notre triste sort. Qu’est qu’il pensait bien ce monsieur de la Fontaine !!!
JP répare sa roue. On remonte sur le vélo pas mécontent de pédaler pour se réchauffer.
Longue descente suivie d’une dernière montée, on discute devant, enchainant le parcours. Au bout de quelques temps on s’apercoit que Jean-Pierre a disparu.
On s’arrête… On attend… On fait demi-tour… n remonte une partie de la côte.. Toujours personne !
Il y avait plusieurs possibilité de chemin. On décide de rentrer par le plus court voir s’il est à bon port. De retour au Bannet JP est la sur le parking surpris de ne pas nous avoir trouvé à son arrivée.
Tous le monde est là, c’est le principal.

Une sortie sympa pour ce premier dimanche de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.