Chutes de neige et chutes

Histoire de se préparer aux abus du réveillon de Noël une petite sortie s’imposait.

JP, Maxime, Clément et moi avions convenu de nous retrouver au Bannet juste pour un petit décrassage. Plein de confiance JP nous annonce qu’une trentaine de kilomètres serait bien histoire de ne pas rentrer trop tard afin de préparer le reveillon.

Sur de nous, nous entamons la montée vers la Chapelle mais au bout de quelques mettre nous nous rendons compte que nous avons mésestimé la température et la hauteur de neige. Il est difficile d’avancer quand nous ne restons pas collé dans la neige c’est le verglas qui fait faire une glissade a la roue arriére. Une idée géniale me vient, nous allons quitter le grand chemin pour nous enfoncer dans les singles protégés pas les arbres. Un seul point que j’avais oublié c’est qu’en ce moment il n’y a pas beaucoup de feuilles pour empécher la neige de tomber jusqu’au sol. Au final le manteau neigeux est toujours aussi important mais dessous on ne peut pas voir les pierres et racines sui rendent notre progression encore plus difficile. De plus parfois au lieu d’avoir un sol gelé nous avons des belles mares cachées sous la neige. On patauge grave… Au final en une demi heure nous auront parcouru un petit 7 kilomètres. On est pas rentré si on veut faire les 30. On revoit nos objectifs a la baisse.

On décide de rester sur les route forestières tant bien que mal on progresse un peut plus vite. Arrivé à la chapelle cette fois c’est Hollidays on Ice. C’est sur j’investi dans des pneus cloutés.

Tant bien que mal nous parvenons à notre point le plus haut, la route de Corbion. Une jolie descente de plus de 6 kilometres nous attend mais vu les conditions on est obligé de pédaler tout le temps. Clément et Maxime nous font un beau concours de pelles si Clément mêne par la beautée des figures il ne fait aucun doute qu’il est battu par la quantité de gamelle prise pas son frère. Tout ceci pendant que les deux vieux font leur possible pour rester sur le vélo et sur le chemin.

Arrivé à Olly il ne nous reste plus qu’une montée d’un bon kilomètre et demi avant de descendre à tombeau ouvert vers le Bannet. Enfin c’est ce qu’on espérait. La montée s’avère des plus laborieuse que prévue Maxime et JP sont a la peine.

Enfin arrivé au refuge il ne reste plus qu’a descendre. Au-delà de tout ce qu’on pouvait imaginer nous avons du forcer toute la descente plateau du milieu et gros pignon pour arrivé a avancer.

On est parvenu au bout et très content d’être arrivé. C’est sur que ce ne fut pas une sortie de tout repos mais une bonne école de pilotage ou nous avons du tout négocier en finesse.

Joyeux Noel Félix…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.