La neige qui tombe n’est jamais froide quand on est heureux.*

Ça c’est fait ! En mettant une citation dans le titre plus besoin de me casser la tête à essayer de passer pour un littéraire moi qui ai eu 4/20 en philo au BAC.

La première sortie de l’année étant remise à cette semaine, l’écureuil devant aller chercher le pain la semaine dernière. Nous nous étions donnés rendez-vous à la salle multi-activités de Flize afin de voir si la tempête de ces derniers jours n’avait pas trop dévastée notre terrain de jeu.

Catherine, Thierry, Arnaud, Cacal, ChocoBob, Philippe et moi avions répondu à l’invitation de Guitou. Alors que je demande ce qui est au programme, Guitou me dit de prendre les rennes, ce qui est de saison. J’annonce donc que nous allons tenter de rejoindre les hauteurs de Balaives afin d’emprunter les chemins de la RPS en forêt domaniale. Les discussions vont bon train à tel point que je me trompe de chemin et que nous devons faire demi-tour. Il faut dire qu’après les fêtes les langues sont plus en forme que les cuisses. Remis dans le droit chemin nous gagnons Etrepigny avant de commencer l’ascension vers le château de Balaives. Pour le moment à par quelques plaques de verglas, le terrain est roulant. Après une pause destinée à observer les chevreuils et les licornes paissant dans les près, nous descendons dans le village avant de monter vers Singly par le route enneigée et glissante. Je ne sais si c’est le froid ou l’envie de perdre les kilos accumulés pendant les fêtes, mais la montée se fait à la planche comme le disent nos cousins d’outre-atlantique. Sur les hauteurs, le terrain est tout autre avec une couche de neige assez épaisse ; c’est pourquoi à ce moment, je décide de me laisser aller à mes envies ou celle de mes partenaires. Heureusement nous pouvons suivre les traces du renard dans la neige ce qui nous permet de gagner la source Saint-Roger par le long single et les trous d’obus. Non sans avoir été la cible de deux gamins chionosphérophiles.
Alors que Thierry a envie d’une tournante, Philippe préfère une balade vers Larchant, sans doute nostalgique… Ce passage mythique est à environ trois kilomètres et demi à vol d’oiseau. Le seul problème étant que nous ne sommes pas des moucherolles royaux… ni des Eurypharynx pelecanoides d’ailleurs (quoique certains devaient en être dans des vies antérieures) ce qui nous permettrait d’y aller en ligne droite. Nous devons donc nous plier aux aléas du terrain, et le terrain est plus proche de Katy Perry que d’Olivia Wilde. C’est avec plus de deux cents de D+ supplémentaires dans les pattes que nous arrivons au calvaire qui pour certains en marque la fin. Mais nous constatons que tout le monde tient la forme, Catherine se permettant même de faire la course avec le chasse-neige.
La couverture neigeuse est beaucoup plus importante dans ce secteur. Il aurait été plus judicieux de faire de la luge que du VTT. Après une petite boucle nous rejoignons la Larchant Spirit. Si les descentes sont toujours aussi sympas, il nous est difficile de suivre la trace à cause de la neige qui recouvre le sol et des arbres qui sont tombés avec la tempête. Malgré quelques détours nous apprécions toujours autant ce passage. Il ne nous reste plus qu’à descendre. Monsieur le Comte et ChocoBob vont goûter à la froideur du terrain gelé alors qu’avec Thierry nous nous frottons tels deux concurrents de MXGP. Calmés, nous finissons tranquillement le parcours non sans emprunter une volée de marches dans les rues de Flize.
Pour une première ce fût une belle sortie qui n’en doutons pas sera suivie de beaucoup d’autres du même acabit.

* Citation tirée de « Si je reste » un livre de Gayle Forman, une auteure et journaliste américaine née le 5 juin 1970.

4 thoughts on “La neige qui tombe n’est jamais froide quand on est heureux.*

  1. Pascal

    citation de Mr Forman que je connais bien
    texte de Laurent fournier frère de l’auteur du grand meaulnes de son prenom Alain que je connais aussi
    illustration photos de cacal photographe bénévole pour les grands evenements .
    c’est dit c’est ecrit a l’humour!!!

  2. Pascal

    ha merde! c’est vrai g pas vu le E de l’auteure sa reste quand même de l’humour.
    le principale c’est de lire le CR et d’approuver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.