Retour au Bannet

De retour dans nos quartiers d’hiver pour ce premier dimanche de chasse. C’est en effet au Bannet que nous étions donné rendez-vous. Catherine et Thierry, en pleine préparation du Roc d’Azur, ChocoBob, Arnaud qui a récupéré l’Habit, Cacal avec une nouvelle motorisation, Yann qui a oublié le casque et Guitou qui en plus du casque n’avait pas de short avaient décidé de se joindre à moi pour ma sortie de reprise. Sur le parking de centre équestre c’est l’affluence des grands jours car l’USN a aussi décidé de sillonner les chemins de la forêt domaniale de Sedan afin d’échapper coups de fusils.

Malgré la pluie de la nuit et le ciel menaçant le sol reste sec, nous décidons donc 2016-10-02de faire une sortie single. A peine quitté le parking nous quittons le grand chemin pour profiter une dernière fois des chemins sans bourbiers. Histoire de mettre un peu de piment dans la sortie et quelques touches de glissant sur les racines le ciel se met à déverser quelques gouttes (enfin pour un ardennais car pour un sudiste il s’agirait plus d’un déluge digne de Noé). Yann nous gratifie d’une sortie de K-way qui nous vaut les commentaires éclairés de notre groupe de « souviens toi quand ont était jeune… « . Chaque petit chemin me paraissant sympathique à droit à nos honneurs ce qui fait que nous nous retrouvons dans un passage que j’ai baptisé depuis longtemps les montagnes russes. Catherine, tel le cheval de Ruy Fonseca devant le triple des jeux de Rio, refuse l’obstacle et décide gravir à pieds la première montée. Afin de récupérer un peu de nos efforts répétés pour parvenir au bout de ce chemin nous empruntons la route forestière de la Criquette. Mais l’humidité et le froid digne de La Forestière des grandes années, nous renvoient rapidement dans les bois. Nous nous retrouvons sur le parcours 6 où nous Catherine et Yann qui était partis sur le 7. Après avoir regroupé le troupeau nous repartons à l’assaut des parcours balisés, mais comme il est encore tôt nous décidons de bifurquer vers Olly afin d’allonger un peu la balade. Notre Dany Boon ardennais décide de nous abandonner afin de rentrer plus tôt. Arrivés à l’entrée du village, je propose à mes camarades une petite boucle afin d’emprunter un single secret que notre Cacal membre du club local découvre. Ce petit chemin donne le sourire à tout le monde, y compris notre raidarde pourtant peu encline aux passages techniques. Nous enchaînons par une traversée de la Givonne avant d’aller chercher un peu de hauteur afin de finir par un enchaînement de singles techniques qui nous ramènent vers le Bannet.

Nous nous séparons contents de cette petite balade dominicale où encore une fois nous avons pris du plaisir de rouler ensemble.

One thought on “Retour au Bannet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.