Je ne connais pas la région (par Stéphane)

Nous étions cinq, ce dimanche matin, à avoir répondu à l’invitation de notre pote Guitou. Pour partir de Vivier au Court, en direction Issancourt, la petite montée.Je vous dit a bientôt sur nos jolis chemins nous met bien en jambes. Philippe premier, beau comme un magasin de vélos en pleines soldes, est devant. Je reste sur mes gardes étant donné que je ne connais pas le parcours. Par un petit single, Gernelle s’offre à nous comme une bête fauve.
Nous suivons notre guide mais Yan n’est pas au top ce matin. Les 2 fous furieux (Philippe et Michael NDLR) sont devant. Je suis le rythme aux cotès de  Guitou qui ne quitte pas des yeux son cadeau de la quarantaine.
Neufmanil et le relais de Nouzonville sont des formalités malgré la pente où nous prenons quand même 200 mètres de dénivelé positif. Nous nous dirigeons vers le col du Loup en empruntant les singles de la rando de la Goutelle.
Mais tout ceci, c’était avant l’accident car votre écureuil à pris une belle pelle due à une ornière sournoisement cachée par Guitou. Pour résumé, je me plante comme un Philippe premier au Roc. Je remonte en selle pour découvrir à nouveau nos superbes forets ardennaises.
Le col du loup gravit, à une cadence infernale pour certains et un peu moins bien pour d’autres, nous reprenons le chemin de Gespunsart en direction la demeure de notre hôte du jour.
Apres 46 kms et je ne sais plus le dénivelé positif (je n’ai pas de GPS ) nous finissons cette belle matinée en compagnie de toute la petite famille Guy et une bonne bière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.