La Fagnonaise 2014

Avancée pour cause d’élection, cette année la fagnonaise avait lieu le 6 mars.
Arrivés de bonne heure afin de faire un peu de pub pour la randonnée du Pays des Sources, Fred colle une affiche pendant que Guitou commence la distribution des flyers.
Une fois la troupe au complet (Arnaud, ChocoBob, Jean-Pierre, Maxime, Clément, Eric, Michael en plus de Guitou, Fred et moi) démarre sur les chapeaux de roues. C’est en fanfare que les grandes roues mènent la danse dans l’ascension du golf de l’abbaye des sept fontaines. Nous sommes obligés de lever le pied afin que tout le monde puisse suivre. Nous enchainons par une descente un peu boueuse avant de nous engager sur une route qui nous permet de nous regrouper.
Le parcours enchaine les chemins bucoliques avec sentiers forestiers et routes de campagne.
Une fois passé le village de Warby, nous entrons dans la forêt. Nous voila arrivé au pied de « la » montée de la randonnée. J’attaque en tête suivi de Maxime, mais rapidement je l’invite à passer devant afin ne ne pas le gêner en cas de  blocage. Grand bien m’en prend car je le vois s’envoler. Les cuisses me brulent. Je coince et pose le pied à terre. Je me retourne et m’aperçois que tous les autres raidars sont à pieds. Je suis quand même déçu de mon échec. Après quelques mètres à pousser le vélo, je grimpe de nouveau dessus et fini l’ascension. Quand j’arrive en haut Maxime a déjà récupéré de son effort. Nous attendons le reste de la troupe. La petite descente qui suit nous amène au bout de quelques metres au premier ravitaillement. Pendant que Guitou se prend pour Jésus, nous nous ravitaillons.
Le moment et venu de me séparer du groupe pour raison d’invitation. J’accompagne Jean-Pierre sur le 30 kilomètres. Après nous être perdu à cause d’un balisage un peu juste, nous arrivons au second ravitaillement. Il ne reste plus que sept ou huit kilometres pour finir. Je décide de quitter mon compagnon de route afin de tester ma forme.
La dernière partie, même si elle présente quelques petites ascensions est très roulante. Je rattrape les vététistes de PSA. Après les salutations d’usage je reprend mon rythme. Je boucle rapidement les kilomètres restants. a l’arrivée ma moyenne dépassera les 15km/h.
Après un coucou à Hervé et une rapide distribution de flyers, je quite Fagnon satisfait de cette randonnée qui comme à son habitude nous a valu quelques érrements. Mais la fagnonaise ne serait la fagnonaise sans son fléchage aproximatif.

Après quelques coups de fils j’apprend que mes camarades de jeu se sont aussi perdu étant même obligés de prendre la route afin de rentrer avant l’heure du gouter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.