Gros week-end

Gros week-end pour les raidars avec quatre rendez-vous.
Vendredi nous nous retrouvons avec Arnaud à 14h30 pour tracer un nouveau passage pour notre randonnée. Rateau et pelle sur l’épaule nous nous enfonçons dans les bois afin de nous lancer à la recherche du single perdu. Quelques coulées d’animaux sauvages nous permettent de nous simplifier la tâche. Le but est de joindre les différents trous. Tant bien que mal nous finissons au bout de deux heures trente laisser un terrain chargé de nos espoirs.
Samedi matin nous sommes cinq sur la place de Balaives, impatients de découvir ces nouveaux passages  : Guitou, Nicolas, Fred, ChocoBob, Michael et moi. Yann beaucoup moins impatient est à la bourre. Nous attaquons tranquillement la montée du chateau. Après un coup de fil de Yann, nous organisons un  rendez-vous au calvaire.

Après un bain de boue sur un chemin boueux nous attaquons enfin ma partie tant attendue. En fait nos marquages de la veille sont difficilement repérables. Nous tournons un peu en rond et finissons par retrouver les traces. Certaines sont sympas d’autres beaucoup plus difficiles surtout que le terrain est détrempé. Nous sommes tous convaincus du potentiel mais il reste beaucoup de travail.
Nous continuons notre repérages sur des chemins plus connus. Nous croisons une cinquantaine de chasseurs avec qui nous ttaiilons une bavette. Cool il partent chasser à l’opposé de notre destination. Après quelques plaisanteries nous nous séparons avec le sourire. Quand chacun est ouvert d’esprit la cohabitation se passe sans problème.
Nous attaquons le fossé, le passage de la bauge est gliassant mais personne ne finira dedans. Quelques branches nous obligent à couper dans le taillis. Un arbre traverse devant moi et dans un esrit de sacrifice je me jette au sol pour ne pas l’envoyer à l’hopital. Nous enchainons par la Bobette. Ca glissouille ! Nous faisons tout en travers. Fred me double tous freins bloqués sans parvenir à se ralentir. Mais ChocoBob descent sans encontre. Merci Mac !
Nous remontons. Guitou en grande forme enchaine une seconde descente. Le plaisir est le même, mais il faut de nouveau remmonter.
Nous faisons une coupe dans le circuit pour aller chercher un nouveau single qui nous aménera au pied de la côte de la ferme Eva. Guitou mène toujours la danse avec ChocoBob et Yann dans sa roue. Nous finissons notre parcours par une longue descente roulante qui permettra d’évacuer un peu de la boue accumulée sur nos spads.
En ce samedi soir c’est l’assemblée générale du RAID. Réunion suivie d’une soirée dansante qui s’achèvera assez tôt car une nouvelle séance de jardinnage nous attend.
Cette fois c’est Guitou, Fred, Arnaud et moi qui nous y collons. Cette fois nous avons pris deux spads afin de pouvoir tester ce que nous traçons. Deux heures plus tard nous sommes plutot satisfaits de ce que nous avons fait. Mais il va falloir y passer de nombreuses fois afin qu’il n’y ait plus aucune hésitation sur le sentier à prendre. Ce srea chose faite dès le week-end prochain où nous ferons découvrir ces nouveaux passages à nos congénrères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.