26″ vs 29″

Après un voyage un peu brumeux et glissant j’arrive sur le parking du centre sportif de Bellefontaine. Un petit coucou à Fred déjà prêt et un tour de parking car il n’y a plus de place. Il n’est que 8h20 et les départs n’ont pas lieu avant 8h30. Une place enfin trouvée je me change dans le froid. Pour la première fois de la saison ce sera le collant long. Il est vrai que le thermomètre indique moins trois. Cette première rando de l’année est aussi l’occasion de la première distribution de flyers de notre randonnée. Après avoir tout fait tombé sur la route. Fred m’aide à les ramasser. C’est parti pour une distribution et collage d’affiche en attendant nos compères. Jean-Pierre arrive avec les fistons suivi de près par Reynald. Les inscriptions sont rapidement menées. La mienne par Fred n’ayant pas pris mes lunettes. Nous attendons nos compères qui sont à la bourre. Pendant ce temps nous dissertons sur les deux nouvelles montures à grandes roues des frangins. Quand ils arrivent enfin nous apprenons qu’Arnaud a explosé une roue sur la route. Pour une fois que ce n’est pas en vélo…
Jean-Pierre, Fred et Clément partent sur le 32 kms. Le reste de la troupe sur le 40. Au moment de partir ma cassette est HS. Le ratchet est bloqué par le gel. Je rentre mon spad dans la salle le temps que je retrouve de la prise. Reynald a le dérailleur qui est gelé lui aussi. Une fois tout ce petit monde réchauffé on peut enfin partir.
Au bout de quelques kilomètres Reynald nous abandonne le dérailleur étant de nouveau gelé. Nous continuons notre chemin. Le parcours alterne entre singles et chemins plus larges.  Max avec son ProRace 629 relance sans arrêt. Ca nous tire dans les pattes. Michael et Arnaud sont très en forme aussi. ChocoBob découvre la joie des grandes roues. Et Christophe a du mal ; c’est vrai que rouler en short par -3° n’aide pas à chauffer les muscles. Il nous gratifie même d’une magnifique pelle. Nous arrivons au premier ravitaillement à 15.5 kms/h de moyenne.  Nous y retrouvons nos compères : Fred pressé de repartir car attendu pour un anniversaire, Clément en train de faire décongelé son dérailleur près du feu et Jean-Pierre avec un verre de vin chaud.
Nous ne nous accordons que quelques instants de repos car nous nous refroidissons rapidement. Clément décide de nous suivre sur la plus grande distance.
Le profil est un peu plus valloné. Notament une grande montée où beaucoup de vététistes sont à pieds. Pour notre part nous montons tous sans encombre. Cristophe commence à souffrir. Michael et Arnaud sont partis sans attendre. Nous ne les reverrons plus. Nous l’attendons un long moment en haut d’une côte avant de repartir. Au moment ou les parcours de 32 et 40 se rejoignent nous le retrouvons. La synchronisation est parfaite. Au dernier ravitaillement nous ne nous arretons que quelques instants.
La fin du parcours est plus roulante et malgré les injonctions de Christophe nous ne l’abandonnons pas à sa galère. Et c’est donc accompagné de 4 29″ qu’il finit le parcours alors que tous ses congénères l’ont abandonnés. Je ne m’avancerai pas à tirer des enseignements sur l’influence de la taille des roues sur les propriétaires. A moins que ce ne soit le contraire…
C’est dans une salle des sports blindée (1400 participants) de monde que nous partageons un verre avant de reprendre la route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.