Salade, tomates, oignons

Dernier dimanche avant de laisser notre terrain de jeux pour quelques mois à de gros bonhommes vêtus en kaki et orange fluo. C’est l’occasion de faire de nouveau repèrages en forêt d’Enelle. ChocoBob, Arnaud, Yann, Fred et Michael sont à l’heure au rendez-vous à la salle multi-activités de FLIZE.
Le fond de l’air est plutot frais et c’est bâchés que nous prenons le départ. Un classique échauffement vers Boutancourt mené à un rythme soutenu par Fred. La petite grimpette dans le bois derrière l’IME nous fait comprendre que l’été est bel est bien fini : le sol est glissant et bien collant. Un petit  passage en single est nous débouchons sur la longue montée vers les hauteurs de Balaives-et-Butz. Je retrouve Arnaud et ses problèmes mécaniques : une roue avant qui tient par la volonté de Yavhé et des plaquettes de frein qui la jouent collé-serré avec le disque. Une nouvelle fois c’est bricolo et bricolette font du vtt. Yann en une fraction de seconde se transforme en Guitou et intervient pour qu’Arnaud puisse poursuivre serreinement sa promenade dominicale. Nous repartons une nouvelle fois sur un bon rythme vers les hauteurs. Arrivés à la clairière je décide de prendre un chemin peu habituel afin de passer à proximité de la chapelle de Butz, pas vraiment connue pour sa piété religieuse… C’est même tout le contraire, puisque c’est ici qu’officiait le fameux curé Meslier. « Fameux » car il était athée.
Nous passons devant la ferme de Butz, où heureusement les chiens sont attachés. après quelques hectomètres de route nous rentrons de nouveau dans le bois afin de repèrer un passage de notre randonnée 2014.
Ca commence cool, du chemin large en sous bois. Nous devons franchir une énorme mare de boue. J’en profite pour faire mon sanglier moyen. Aussitot nous attaquons une montée à 10% de moyenne, je fais le point : nous avons perdu Michael. Comme nous avons déjà gravis une bonne partie de la côte personne ne sembe motivé pour faire demi-tour. Je m’y colle donc. Je dois de nouveau franchir la mare de boue, c’est fois sans encombre. Je retrouve Michael en train de bricoler son dérailleur. Je jette un oeil. Il ne me faut que dixièmes de secondes pour me rendre compte que la sortie est terminée pour Michael. La chappe tordue à plusieurs endroits, le dérailleur qui présente un jeu important ne présage rien de bon. Nous tentons tout de même de redressé la chappe mais rien n’y fait. La chaine ne daigne pas suivre le chemin qui devrait être le sien sur les galets. Je propose d’opérer et de transformer le spad de Michael en singlespeed mais celui-ci décline mon offre préférant rentrer à pieds.
Je rejoins mes camarades qui récupère en haut de la montée. Nous enchainons singles et petits chemins roulant dont je ne vous dévoilerai pas la teneur dans ces lignes. Nous parvenons tout de même à perdre ChocoBob : au pied d’une descente il prendra la mauvaise direction nous ayant perdu de vue. Nous nous en apercevons dans la montée qui s’en suit. Nous voila bon pour un nouvel aller-retour. Bien sûr pas sur du plat.
Une traversée de ruisseau, un single plein de bouzes de vaches, une montée de la ferme Eva, une traversée de forêt en freeride plus tard, nous voila de retour à Boutancourt. Il est un peu tôt pour rentrer. Je décide de passer par la côte de Dom, suivi avec un enthousiasme débordant par mes compères.  Une fois en haut nous nous apercevons qu’une nouvelle fois nous avons perdu ChocoBob. Fred fait demi-tour descent jusqu’à la route et… nous revient bredouille. Je décide de laisser Yann, Arnaud et Fred descnd par la piste alors que je redescend par la route afin de voir s’il n’a pas eu de problème. Je reste également bredouille.
Nous nous retrouvons à la salle multi-activités sans ChocoBob. Je convie mes compagnons à une petite collation à la maison après cette belle sortie qui aura mélé montées physiques, descentes techniques, cailloux, boue et quand même un D+ proche des 1000m 35 kms. Bref cette ballade etait à nos sorties dominicales ce que le salade tomate oignon est au kebab !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.