Notre randonnée

Après les commentaires placés un peu partout et les résumés des participnts que nous avons pu lire un peu partout, je me devais d’y aller à mon tour de ma plume.

J – 7 Nous effectuons une dernière reconnaissance du Tiersan (30 kilomètres) en ajoutant une boucle sur le 45 pour permettre aux traceurs de mémmoriser une nouvelle fois un passage un peu compliqué. Après une baignade nous finissons ce parcours en 2h10 de roulage. Vu notre niveau nous le validons comme le parcours confirmé car le dénivelé est de 800m environ, ce qui est déja pas mal.

J – 6 ChocoBob qui est encore convalescent, me demande de lui montrer de nouveau le 45T1 (nom de code entre nous pour identifier les secteurs) pour être sur de ne pas se louper le jour J. Le seul doute qu’il avait est finalement levé.

J – 5 Il fait très beau Kath en profite pour ressortir le vélo du garage et parcours avec moi le marcassin que nous voulons familiale. Deux endroits lui semble un peu trop proche de la Meuse pour des familles. Je suis ses conseils et nous protégerons se passage lors du balisage. Je passe la soirée en compagnie de Guitou afin de nettoyer deux passages. Si le premier chantier se fait à la débroussailleuse et l’élagueur pour le second c’est la tronçonneuse et la machette. Nous tombons par hasard sur un passage sublime. Nous prenons l’initiative de détourner notre tracé par ce nouveau passage.

J – 4 Pas de spad aujourd’hui. Mais la tournée des magasins pour finir les courses. Il ne reste plus que les produits frais à acheter les fruits et les produits frais pour confectionner les cakes aux olives et au lard.

J – 3 Après avoir été chercher les bières chez Ardwen dans la matinée, les choses sérieuses commencent avec le balisage des deux petits parcours. Nous nous donnons rendez-vous avec Arnaud à l’école primaire pour une première boucle de 10kms en compagnie du Marcassin. Bardés de piquets et de flèches nous prenons la route. Par trop de difficultés pour ce premier circuit. Une affaire rondement menée. Nous repassons par l’école afin de recharger en piquets et en flèches et nous enquillons sur le Ragot. La première ascension est un peu difficile avec les sacs à dos blindées mais on y va cool. Pirate nous fait un petit coucou. Surtout aux mollets d’Arnaud. Nous finissons le parcours sans ouvrir les chaines qui ferment une parcelle privée. En voila deux sur les quatre de balisés mais c’était le plus facile.

J – 2 Le matin achat des dernières denrées. Puis à 12h30 je retrouve Sébastien, Yann, Arnaud et ChocoBob pour le balissage du Quartanier. Arnaud et ChocoBob s’attachent à baliser le 45T1 alors que Seb et Yann prennent en charge le 45T2. Pour ma part je m’occupe de la boucle supplémentaire sur le 45T3. Je ne met pas trop longtemps et rejoint Seb et Yann pour les aider. Bien m’en prend car ils n’ont pas vu la nouvelle option que nous avons pris avec Guitou. Il est près de 15h30 quand nous décidons de lever le camp sous une pluie fine mais bien froide.

J – 1 Rendez-vous est donne à 10h30 à la maison afin de préparer toute l’infracture : ravitaillements, inscriptions, surveillance des parcours, etc… Sébastien utilise sa camionette pour allez chercher les tables. Guitou, Eric, Jean-Pierre et Arnaud préparent les caisses pour les ravitaillements. Après un casse croute nous partons sur le balisage final des parcours. Nous sommes rejoints par Yann, Chocobob, Fred et Michael. ChocBob, Arnaud et Eric prennent en charge le 30T1, Yann, Guitou et Michael le 30T2 alors que j’accompagne Jean-Pierre et Fred sur le 30T3. Une petite option pour moi car je ne suis pas parvenu à finir la boucle du 45 par manque de piquet.
Vers 17h00 tout le balisage est fini. Nous nous rendons à la salle afin de verifier les installations avec l’adjoint au maire de Flize.
La journée fut bonne elle celle de demain très longues. Nous nous quittons avec un peu de stress pour la journée qui vient.

Jour J Il est 6h45 quand j’arrive à la salle pour accueillir les ouvreurs. Je prodigue mes derniers conseils à Maxime, Yann, Seb, Lorenzo et Michael avant de les lachersur les pistes. Je branche le percolateur. 10 litres de café suffiront pour les 150 vététistes attendus. enfin espérés car nous n’avons que 25 inscriptions en ligne. Nous installons les lieux avec Kath, Jean-Pierre, Aurore et Quentin en charge de l’informatique. Stéphane et Fred sont en charge du panneautage dans Flize. Il est 7h30 quand les premiers randonneurs arrivent. Nous prenons leurs inscritpions mais leur demandons de ne pas partir avant 8h00. Les personnes en charge des ravitaillements arrivent. Arnaud,Carolane, Charline, Pauline, Laurence et Laurence prennent en charge le ravitaillement de la ferme de Flammanville, Eric, Kath Patrick et Valérie celui de la source Saint-Roger et Claude et Nadine delui de Chalandry. Je donne les dernières consignes avant qu’ils partent.
Ca commence à se bousculer aux inscriptions. Guitou gère le public relation en expliquant aux partants les difficultés des différents parcours. Michael est de retour après avoir ouvert le Ragot. Il me demande ce qu’il peut faire. Je l’envoi sur le Marcassin.
Je suis content de retrouver des amis belges venus pour me faire plaisir, ainsi qu tous les atres que je ne peux citer.
Il ‘est 9h45 quand ca commence à se calmer.
David et Elodie arrivent pour s’occuper de la buvette. En vrai professionnel, David installe tout d’une main de maitre. Il est un peu moins de 10h30 quand Quentin m’annonce que le nombre d’inscrits final est de 224.
Les premiers vététistes partis sur les petits parcours sont de retour. Le retour sont tous positifs.
Guitou se charge du barbecue.
Les retour s’échelonne et tout est positif à par la passerelle rendue glissante par la pluie et une bifurcation un peu limite dans une descente.
Il est 14h30 quand nous vendons nos dernière saucisses et que nos caisses de bières sont vides. Nous devons mettre à la porte un groupe de grenouilles rémoises. avnat à notre tour de passer à table une fois ChocoBob et Nathalie rentrés du balisage de la route au niveau des trous d’obus.
J’ai sans doute oublié des choses, notamment les deux heures passés à la maison à ranger tout le bordel, mais cela fait déjà beaucoup. Mais j’espère n’avoir oublié personne dans tous le bénévoles.
Je pense que les commentaires compléteront mon récit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.