The Return of the small Fireflies

De retour sur le terrain de leurs exploits nocturnes, un an plus tard, nos petites lucioles ont pris de l’ampleur. Fini l’éclairage de fortune, cette fois c’est un troupeau de vers luisants survitaminés qui est venu en découdre sur les chemins CHIMAY. Après un trajet en commun pour Eric, ChocoBob et moi, nous retrouvons un Guitou gonflé à bloc. Les inscriptions se font rapidement il n’y à pas grand monde contrairement à l’an dernier. Peut-être cela est-ce du à la neige qui tombe sans discontinuer depuis le matin ?
Ce n’est pas quelques centimètres de poudreuse qui vont empêcher des sangliers de se balader dans les bois.
Une distribution de flyers plus tard nous voila prêt à partir. enfin à un gant près…
ChocoBob nous fait le coup de je l’avais il y a deux minutes. Le fait est que quinze minutes plus tard il est toujours en train de le chercher. Avec moins quatre degrès rouler sans gant c’est un coup à se faire amputer. D’ailleurs c’est déja fait en partie…
Flashback : Nous sommes samedi après-midi et ChocoBob ne sait pas quoi faire. Tiens si je réglait mes freins qui frottent tout le temps. En quelques minutes de bricolage tout est nickel. Reste plus qu’à tester. Notre bricoleur dominical donne un superbe élan à la roue. Magnifique plus rien ne couine sauf notre roi du chocolat qui n’a rien trouvé de mieux que de mettre les doigts dans le disque pour voir si ca fait mal. Le verdict est sans appel : OUI CA FAIT BOBO !
Mais revenons à nos cochons. Guitou toujours prévoyant à une paire de rabe qu’il prête à ChocoBob. Cette fois c’est parti.
Le parcours est le même que l’an dernier. On par par la route. La nuit n’est pas encore noire mais il fait déjà très froid. Nous avons les doigt engourdis. Nous attendons avec impatience l’entrée dans les bois.
Une fois à l’abris du vent ca va beaucoup mieux. On garde un bon ruthme même une fois sur les chemins car le sol est gelé donc très roulant. Nous n’avons devant nous que deux traces de VTT. Nous apercevons au loin deux loupiottes que nous mettons un point d’honneur à rattraper.
Nous faisons un chassé-croisé avec ce couple, car si nous roulons plus vite nous nous arrêtons souvent pour nous regrouper. Un moment donner nous faisons un petit stop pour manger une barre. ChocoBob a disparu. Rien de grave nous apercevons son rayonnement à une centaine de mètres. Le problème est que la lumière ne se rapproche pas. Nous faisons demi-tour et le retrouvons en train de bricoler sa roue arrière. Devant nos questions il nous donne une explication nébuleuse sur la perte de la roue. Guitou, sans sortir son petit outil à cause du froid, me donne un coup de main pour remettre la roue. C’est de nouveau parti. Une petite dizaine de vététistes en ont profités pour nous doubler.
Les kilomètres s’enchainent. Nous quittons les bois et reprenons la route. Nous sommes à 20kms/h quand j’entend un bruit derrière moi. Et là, je vois Guitou et Eric enlacés sur le sol. Une plaque de verglas traitresse, s’est jetée sous les roues d’Eric entrainant Guitou dans sa chute. Pendant que Pithivier se relève déclamant sa célèbre répliqueà écouter ICI, Tassin reste quelques instants au sol tel l’italien moyen dans une surface de réparation.
Un dernier passage dans les bois tout en single avec une descente qui se fera tout en glissade sur la glace, puis nous voila arrivée à l’entrée de CHIMAY une erreur d’aiguillage nous fait rater  la fin du circuit mais nous connaissons le village et retombons sur nos pattes.
Arrivés à bon port nous décidons d’aller nous changer dans les vestiaires. Ne voulant pas laisser nos montures dans le froid nous les rentrons dans le hall de la salle. Une fois changés nous regagnons la voiture alors que le ChocoBob Festival continu. Celui-ci oubliant son spad.
Nous chargeons rapidement les vélos avant de reprendre la route recouverte de neige, ce qui nous vaudra de mettre près de deux heures pour faire les 60 kms du retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.