Soirée VTT

Avec cette météo hivernale, le moindre jour de beau temps est devenu un prétexte pour aller rouler. Même si la météo est incertaine nous avions envisagé une sortie tranquille en soirée avec Guitou. Un coup de fil à Seb, qui enthousiaste, prend rendez-vous pour 18H00 chez Guitou.
A l’heure dite tout le monde est là. Guitou nous prévient que le parcours va être cool avec un aller-retour vers Gespunsart.
Nous partons par des grands chemins roulants. Le profil est plutôt descendant. Ca roule tranquille. On tape la discute. Après être passé prêt d’Issancourt-et-Rumel nous traversons Gernelle (où Seb nous gratifie d’un saut de ruisseau presque réussi) avant de prendre la route de Rogissart ou nous attend la seule difficulté de la journée.
Juste avant l’entrée dans Rogissart nous roulons pour quelques dizaines de mètres dans un ruisseau. Un exercice qui nous amuse toujours en grands enfants que nous sommes restés.Après une tentative infructueuse de seb de me faire mettre les pieds dans l’eau nous reprenons quelques hectomètres de bitume avant d’attaquer les réjouissances. Une jolie grimpette de deux kilomètres qui comme d’habitude voit Seb s’envoler. Je m’accroche avec difficulté. Guitou est  à la traîne. C’est bizarre. Est-ce que cela cacherait quelque chose ?
Nous voilà sur une route forestière. Guitou m’indique que nous sommes sur le parcours de la randonnée de Gespunsart. Bientôt je reconnais l’endroit du ravitaillement. Seb, fidèle à lui même, nous gratifie d’une initiative : il finira sur le dos dans un fossé. Quand guitou me dit de prendre le chemin à gauche, je commence à comprendre pourquoi il était derrière dans la montée. Si ce passage ne fait que deux cents mètres la pente est à plus de 18%. Guitou se détache, Seb s’accroche et moi je pose pied à terre dés le bas de la côte ne parvenant pas à passer le petit plateau.Après un passage de vitesse à la main je repars de plus belle avant de me vautrer comme une m… Ce que je cacherai à mes partenaire de vadrouille. Après quelques mètres de poussette je repars vers le sommet. Cette fois c’est une belle descente qui nous attend pour nous retrouver à Rogissart.
Nous reprenons le chemin en sens inverse. Souvent roulant mais avec quelques beaux passages boueux ou caillouteux. Seb nous gratifie de quelques figures dont une célèbre que l’on pourrait nommer « Tiens c’est l’heure de ta douche ». nous enchainons quelques petites grimpettes que Seb a de plus en plus de mal à gérer. Un moment se posera la question métaphysique de savoir si c’est les cuisses ou le cul qui le font le plus souffrir. C’est vrai qu’avec une sortie tous les deux mois et demi, le foncier n’est pas là. Enfin nous retrouvons les hauteurs de Vivier-au-court et la bière blanche qui nous attend pour fêter l’anniversaire de Seb.
Merci à Guitou pour cette belle sortie et encore un joyeux anniversaire Seb.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.