Vettiflette 2012

Un peu moins nombreux du RAID que l’an dernier pour cette randonnée qui se présente comme une des plus importante du nord de la France. Mais Romuald, Stéphane, Aubin et moi même étions au rendez-vous pour parcourir les 55kms du deuxième plus grand parcours.
Changement de site pour cette édition avec un transfert de la base de l’Astrée au Nouvion-en-Thiérache vers l’hippodrome de La Capelle. Impossible de rater l’endroit, les organisateur ayant fait implanté une montgolfière au mileiu de l’hippodrome.
Recupération des plaques aux guichets, le temps de d’accrocher une jolie vache sur le cadre de notre vélo et c’est parti derrière l’autostart pour un tour de piste, passage sous le tunnel et c’est parti pour un long secteur de chemin roulant. Notre progression est juste ralentie par quelques flaques de boue. La randonnée promet de se terminer rapidement car après une demi-heure nous sommes à plus de 19kms/h de moyenne.
Une fois traversé le village de Lerzy, nous entrons de la forêt du Regnaval que nous allons parcourir dans tous les sens et ne pas quitter avant 15kms. Si les montées ne sont pas énormes, elles sont rendues difficiles par la boue omniprésente. Les organisateurs ont su exploité au maximum les possibilités de la forêt. La moyenne baisse très nettement nous passons même sous les 15kms/h.
Peu avant de quitter les bois nous arrivons au premier ravitaillement. Il est gargantuesque. Et même si nous trouvons qu’il est positionné un peu tardivement nous sommes impressionnés par l’oppulence. Il y a tout ce qu’il faut et plus encore. Si tous les organisateurs de randonnée faisaient la moitié de ce qui nous a été proposé, nous n’aurions plus besoin de nous nourrir le reste de la semaine.
Nous reprenons la route le ventre plein. Les premiers mètres sont un peu difficiles, mais nous reprenons petit à petit notre rythme de croisière. Même si nous ne sommes pas dans la vallée de la Meuse et que le dénivellé n’est pas très conséquent, nous trouvons la ballade sympa. Les parties roulantes suivent les parties plus physiques et inversement.
Après seulement 11kms nous arrivons au second ravitaillement. C »est encore mieux que le premier.Aubin commence à en avoir plein les pattes. Alors qu’au premier arrêt il n’a pas décollé du buffet nous le retrouvons cette fois proster sur un banc. Nous reprenons tranquillement c’est a nouveau roulant avec quelques montées. Dés que ca grimpe le plus jeune d’entre-nous doit puiser dans ses réservess pour vaincre la difficulté.
Au moment où arrive la séparation 45-55 nous décidons de prendre la plus courte des distances. Le final est roulant. Nous voila revenu à l’hippodrome. Le bikewask est blindé malgré le fait qu’il y ait plus de 10 tuyaux. Nous décidons de garder le nettaoyage pour la maison même si nos spads en ont bien besoin car la boue est collante dans le coin et on en a eu notre dose.
Après une coupe de champagne offerte par un ami qui lui roulait sur le parcours familiale nous allons faire la queue pour récuperer notre tarte au maroille et notre repas. C’est le seul point noir de la journée car il nous faudra plus d’une heure pour enfin récupérer notre graal. Après un bon repas (flammiche-bière) nous assistons à une belle démo de trial faite par Marc Vinco (huit fois champion du monde) et Bruno Janin (entraineur de l’équipe de France de trial pendant 5 ans). C’est vous dire le niveau. Un vrai moment de plaisir pour clore cette belle journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.