Stéphane apprend l’anglais

Pour la dernière sortie de mai nous nous sommes retrouvés chez Laurent aux Mazures afin de découvrir quelques chemins repérés par notre hôte et le cousin Guitou. A n’en pas douter ces deux là nous ont mitonné un parcours aux petits oignons sans parler du post-rando car les femmes ont prévu de nous rejoindre.
A peine 8H30, un café et une tarte au sucre dans le cornet, nous enfourchons nos biaux vélos pour découvrir la région de la vallée.
Directement de chez notre hôte nous partons sur les chemins. Après quelques hectomètres de plat nous attaquons une belle descente Les Mazures se trouvant sur les hauteurs. Chacun à notre rythme nous prenons du plaisir. Malheureusement les meilleures choses ont une fin et nous voilà déjà à Revin sur la route de Saint-Nicolas. Nous longeons la Meuse que nous finissons par traverser pour la longer sur l’autre rive. Nous nous faisons doubler par un troupeau de pauvres hères aux jambes rasées et aux guidons tordus. Nos guides décident dès lors de nous faire quitter ces routes mal fréquentées pour empreinter du vrai chemin de vététiste. Le seul problème c’est que ca grimpe et que ca fait mal aux pattes. Stéphane peu amateur des vidéos pour adultes est rapidement agacé par les couinements de son spad. Nous nous arrêtons pour remédier au problème. Quelques coups de clés bien placés viennent à bout de la situation. Nous reprenons notre progression pour parvenir à notre premier humide. Guitou est en grande forme et il empreinte ce passage très difficile à fond : les deux pieds au fond de la rivière. Chacun son style, Stéphane choisissant la méthode trialiste du dimanche. Pour Romu et moi ca sera l’option du contournement avec un supplément d’orties qui piquent bien les jambes.
Nous nous regroupons afin d’entamer une longue montée vers les Manises. Si l’ascension est longue, près de huit kilometres, sur les six premiers kilometres, la pente est assez réguliere et permet à chacun de monter à son rythme. Bruno et Guitou en profitent pour donner une leçon d’anglais à Stéphane qui a quelques lacunes dans ce domaine. Nous nous regroupons avant de franchir une nouvelle fois le ruisseau. Cette fois personne n’hésite et Laurent en profite pour faire une série de photos. Le profil devient plus raide et il est difficile de rester sur le vélo. Une fois au sommet nous aurons gagné pas loin de 400 mètres de D+.
Nous voici au sommet du Malgré Tout où nos GO ont prévus un ravitaillement digne des festins de nos amis gaulois. Nos morceaux de saucisson et bières à peine avalés nous reprenons notre chemin. Les cousins nous promettent un passage d’antologie.
Après quelques hésitations nous nous engageons dans un joli single en sous bois. On est prévenu, ca va descendre. Nous attaquons tranquillement la descente vers Anchamps. Dés la sortie du bois ca devient plus technique. Nous sommes sur la crête. Les cailloux volent dans tous les sens, les rochers jaillissent sous nos pneus. Le profil par moment est vraiment raide. A la fin de ce tronçon nous nous regroupons et Laurent nous dit que la dernière partie continue en single mais ne présente plus de difficulté qu’il suffit de lacher les freins. Nos compteurs marquent tous plus de 40kms/h. Ce n’est que du plaisir.
Nous voici revenus en bord de Meuse. Notre sortie est presque terminée. Il ne reste plus qu’à remonter aux Mazures quelques 250m plus haut.
Nous attaquons  le coeur vaillant la dernière difficulté de la journée. A part Bruno dans une forme éblouissante nous poussons tous à un moment donné nos vélos. Nous sommes a quelques mètres du point de vue des Dames de Meuse. Mais l’heure est déja avancée et nous décidons de garder ce plaisir pour une prochaine fois.
Nous finissons tranquillement afin que Stéphane puisse réviser une dernière fois sa leçon d’anglais ce qui lu permettra d’épater madame en rentrant à la maison.
Nous arrivons chez le Nin Nin où la pompe à bière est déjà en route et ne finira de couler que de longues heures plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.