Guitou’s Day

Les fêtes passées il est temps de se remettre en selle afin d’arriver avec un niveau suffisant à l’Hivernale. Donc on se retrouve donc avec Stéphane, Seb et mister Guitou qui arrive à l’heure juste au rendez-vous fixé à La Chapelle sur le parking du centre de ski de fond. Une certitude il a la tête des grands jours. Couché à quatre heures du matin avec quelques grammes d’alcool dans le sang la matinée va être difficile. Mais pour ce qui est de la vanne il est au top, je subirai ses assauts verbaux durant les deux heures trente de notre sortie a cause du tuning de mon spad avec de magnifiques garde-boue.
Aujourd’hui c’est un parcours hors des sentiers battus avec un petit tour à Bouillon avec l’objectif de se faire une jolie descente soit celle de la Ramonette ou la piste de DH. C’est parti par une petite descente sympa avec de beaux virages. Rapidement on se rend compte que ça glisse pas mal. Dès la première épingle nous bloquons la roue arrière au freinage. Il va falloir savoir doser. Bientôt ça remonte. Le terrain est vraiment gras. Nouvelle descente qui doit normalement se terminer par la traversée d’un petit ruisseau, mais avec la pluie qui tombe depuis un mois c’est infranchissable sans se mouiller les pieds. On fait un détour pour passer sur un pont. Nous sortons du bois pour prendre un grand chemin forestier qui va nous permettre de traverser sous l’autoroute. Nous reprenons les singles des parcours du Morthean mais à l’envers. Les chemins sont transformés en ruisseau. Il faut trouver l’adhérence. Avec Seb nous menons la danse. Nous enchaînons une longue montée avec une jolie descente Arrivés à une bifurcation nous attendons Stèphane et Guitou afin de de finir ce passage ensemble. Nous attendons quelques minutes mais nous ne les voyons pas arriver. Nous remontons la bosse et les voyons arriver. Guitou a profiter du chemin transformé en ruisseau pour tester ses nouvelles chaussures. Pas de problème elles sont bien étanches mais le problème est qu’elles ne montent pas jusqu’au genou. Il a du faire une pose afin de les vider.
Nous reprenons le chemin et traversons la route de Bouillon à Florenville et reprenons une grande route forestière. Ça grimpe gentiment. On tape la discute. Nous nous retrouvons devant un arbre couché en travers. Il est gros : impossible de passer au dessus. Seb aperçoit un chemin en contrebas. Il ne lui faut pas plus de 2 secondes pour prendre une option hors piste à travers branches, arbustes, ronces sans oublier la boue ; le tout avec une pente de plus de 30%. Je passe les branches et décide de remonter en selle. Ça passe à part mon mollet qui reste accroché dans les ronces et une branche qui me cingle le visage. Guitou et Stéphane sont plus prudents et passent à pieds.
Nous descendons vers Bouillon. Une erreur de trace nous oblige a traverser la nationale. Nous prenons une partie de route pour arriver dans le centre. Guitou retrouve de la tchatche et se plaint de faire trop de route. Nous arrivons près du tunnel. Deux option se présentes a nous. Une cool qui consiste a gagner le camping pour remonter vers la France. Une seconde qui se veut plus fun grimpant la Ramonette et enchaînant sur la descente qui va bien. Les avis sont partagés je tranche pour l’option cool. Nous ne pouvons prendre le chemin sur berge et devons continuer sur la route. Arrivé au niveau du camping nous attaquons la montée mythique. Elle ne s’est pas aplanie depuis la dernière fois que je suis passé là.  Seb grimpe comme un cabri. Stéphane tente de le suivre et Guitou grimpe à son rythme. Je suis le seul à avoir du posé pied à terre pour n’avoir pas su gérer techniquement l’adhérence de ma roue avant.
Le reste du parcours se fait sur des chemins forestiers agréable mais toujours aussi glissants. Nous enchaînons grimpettes et descentes avec même une traversée de ruisseau. deux chevreuils s’enfuient devant nous. Nous nous émerveillons comme toujours devant se spectacle. C’est aussi pour cela que nous aimons le vtt.
Nous finissons pas une jolie montée pour regagner notre point de départ. Cette dernière achève les dernière volontés de Seb et Guitou qui retrouvent avec grand plaisir les véhicules. Rendez-vous est donné la semaine prochaine à Nouvion pour le come-back de Jean-Pierre sur un parcours avec un peu moins de dénivelé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.