Balade en tête à tête

Une nouvelle fois nous nous retrouvons à deux pour cette sortie dominicale.
Avec Guitou nous nous rendons au Bannet étant donné que l’on n’y chasse pas le week-end. Le soleil est au rendez-vous mais l’air est un peu frais. Le bonnet est de rigueur en ce matin frisquet.
Quelques minutes pour se préparé et nous attaquons le petit single près du centre équestre. Un arbre est couché en travers on est obligé de porter les vélo. Est-ce un signe ?
Nous attaquons les parcours balisés à l’envers mais très rapidement nous partons à l’imrovisation. Une première traversée de ruisseau est prise avec prudence, avec la température négative avoir les ieds mouillées des les premiers hectomètre ce n’est pas ce qu’il y a de plus sympa. C’est parti pour une grimpette. La sortie promet d’être physique car le terrain est collant. On reprend la fin des parcours balisés. La traversée de 3 ruisseaux laisse Guitou avec les pieds mouillés. Nous tombons sur un secteur de chasse, nous devons prendre un petit tronçon de route. Au niveau d’Illy nous prenons le chemin forestier qui suis la trace du train du Bouillonais qui reliait Sedan à Bouillon en passant par Corbion. Si on ne trouve plus de rail, le train ayant fini sa vie en 1932, on s’aperçoit qu’il devait avoir des chevaus sous le capot car le chemin monte. Pour plus d’informations sur ce train vous pouvez cliquer ICI .
Nous arrivons sur la route de Corbion. En route vers la Belgique et la maison des coueuvres aussi connue sous le nom de la maison de Verlaine car le poète y séjourné en 1880 alors qu’il était interdit de séjour en Belgique suite à son agression sur Arthur Rimbaud. Mais ca chasse aussi dans ce secteur donc nous devons nous contenter d’une belle descente caillouteuse avant de bifurquer afin de regagner les hauteurs en France. Une longue semaine de pluie à transformé des chemins sympas en bourbier ce qui nous oblige à un long portage. enfin nous regagnons les parcours balisés que nous agrémentons de variations improvisées.
Nous arrivons enfin à la route forestière du Douaire qui se trouve a quelques kilomètres de notre arrivée. Il n’est pas tard alors nous décidons de prendre les parcours balisés à l’envers. J’y ajoute une jolie grimpette que j’avais envie de faire depuis quelques semaines déja. Cette fois c’est le final à profil descendant vers le Bannet en passant parle centre de ski de fond de La Chapelle. Nous arrivons à la voiture à 11h55 au terme d’une ballade de 30 kilometres et a découvertes de quelques nouveaux passages que nous ne tarderons pas à emprunter à nouveau lors de nos prochaines sorties.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.