On te voit plus aux sorties

Une fois de plus ce dimanche la sortie dominicale s’est déroulée dans l’intimité.  Je ne sais si c’est la météo pluvieuse (pour info les dernières sorties se sont passées sans pluie), le manque de motivation hivernale ou encore la peur d’afficher les bourrelets résultants des fêtes de fin d’année mais depuis quelque temps il y a peu de monde pour repondre présent a l’appel de la forêt.

Un énième arbre tombé suite aux tempêtes

Ce matin PTR, Stephane2 et Guitou sont les seuls qui ont répondu présent à mon message pour reconnaître la dernière section de la randonnée au Pays des Sources.  Ce n’est pas la portion la plus facile que j’ai mis au programme de ce matin avec la boucle Saint-Roger Saint-Roger prévue sur le Sécopir.
Nous partons tranquillement pour rejoindre la chapelle Saint-Roger par de la route et de larges chemins. Quand nous arrivons à la source. Le secteur est calme quand nous arrivons à la source : point de plongeur ou de veliplanchiste. Nous attaquons la première ascension au train. Nous nous faisons doubler pas deux flèches orange qui s’arrêtent quelques dizaines de mètres plus loin. Nous échangeons quelques mots avant de continuer notre chemin et grimper encore plus. Une fois en haut, nous trouvons encore un endroit pour grimper… Néanmoins nous parvenons enfin sur le plateau. Nous enjambons queques arbres couchés. Un petit bout de chemin jaune puis nous entrons de nouveau dans le bois. Deux petits kilomètres de plat, quelques chablis que nous contournons et on attaque la descente dans le fossé délimitant la forêt domaniale.  J’y vais sur des oeufs, m’étant cassé une côte la dernière fois que je suis passé là.  Cette fois tout se passe bien. Nous avons juste quelques branches en travers de notre chemin, que nous prenons le temps de dégager. Au pied de la montée suivante nous nous rendons compte qu’il y a eu du passage d’engins forestiers. Je choisi une autre option et continuant sur la limite de domaniale. C’est propre mais ça grimpe fort. Après un petit aller-retour pour nous assurer que la trace rejoint bien le parcours de la randonnée, nous partons à l’aventure. Sentier étroit plutôt sympa même si en cette période hivernale le sol est détrempé et bien collant par endroit. Finalement nous envisageons le chemin découvert comme une option possible pour eviter les chemins de debardage.
Nous revenons sur la trace. Après un peu de plat, une petite grimpette bien raide et nous voila à l’entrée de la tournante.  Dès les premiers mètres nous comprenons que la descente va être rock and roll. Ça part dans tous les sens. On négocie plus ou moins bien. Stéphane nous gratifie d’une belle glissade latérale. Dernière montée pour revenir vers la croix Serin et nous enchainons avec la descente vers la source. Nous croisons un vététiste qui tente le chemin en sens inverse. Pas sûr que se soit une bonne idée quand on voit dans l’état du bonhomme.
PTR désirant rentrer tôt nous prenons le chemin du retour non sans se taper une dernière petite montée et un dernier arbre en travers de notre chemin.

Si nous avons échappé à la pluie, nous n’aurons pas échappé à la boue et aux magnifiques glissades. Bref une belle sortie de raidar. Alors les mecs, si vous attendez que les chemins soient secs, on se programme une sortie entre le 5 et le 12 juillet ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.