A l’aube du sixième Camber

Après un samedi sur les traces du Tail’loween de NOUVION pour Arnaud et moi, un dimanche en forêt sedanaise pour PTR, Cacal, Reynald et Guitou plus quelques invités, un lundi poursuivi par les vampires et les rat-garou pour Catherine, Thierry, Reynald, ChocoBob et moi, nous avons terminé ce long week-end par une balade en forêt d’Elan  afin de reconnaître de nouveaux passages en vue de la RPS 2017.

La journée commence par un coup de fil de Stéphane qui me demande si je peux apporter deux gourdes pour Philippe et lui car ils ont laissé les leurs à la maison. Auraient vraiment l’esprit tordu ceux qui penseraient qu’à ce moment du récit je parle de leurs épouses. Chargé de deux bidons je prends la route en VTT en direction de la SMA. Quand j’arrive sur place je retrouve Catherine et Thierry qui ont du passer la nuit dans la voiture après la sortie nocturne et l’after qui s’en est suivi. Stéphane et Philippe attendent avec impatience mon arrivée avec les bidons. ChocoBob et Arnaud sont déjà là venus en vélo. Nous attendons l’arrivée de Cacal qui doit se joindre à nous. Au bout d’un quart ne le voyant pas arriver, nous décidons de nous ébranler.

2016-11-01

Le futur bébé de Catherine

Aucune originalité dans ce début de parcours qui nous amène sur les hauteurs de Balaives. C’est toujours avec le même plaisir que nous empruntons le single de la Larchant. A la sortie de ce passage Thierry propose à Catherine d’essayer le Camber sur un tronçon roulant. Mais se méfiant de l’idylle qui pourrait se nouer entre sa monture et son épouse, Thierry réclame rapidement son vélo… Nous découvrons une nouvelle descente qui une fois aménagée pourrait devenir un passage culte. Nous gagnons Balaives. Là je propose trois options à mes camarades gagner Le Terme par la ligne droite et une côte pleine de cailloux à quinze pour cent, prendre la montée du Trail à douze pour cents ou grimper tranquillement sur la route. Stéphane me rétorque que nous sommes venus faire du VTT et qu’on a pas l’habitude de faire dans le facile… Nous optons donc pour la plus belle des options. Cent mètres plus haut nous avons l’impression que la chaleur est montée de vingt degrés. Alors que nous sommes sur le plateau le terrain continu tout de même à monter mais plus légèrement cette fois. Après une descente agrémenté d’un tremplin, nous voilà de nouveau parti pour une ascension qui cette fois nous amène à l’entrée du long single. Je propose à Catherine de tester mon Camber dans du technique. Elle a peur que les virages soient difficiles à prendre à cause des grandes roues mais elle accepte mon honnête proposition. Le temps de prendre ses repères avec le cintre de taille XL, elle s’engage dans le single. C’est avec la banane qu’elle termine ce passage alors que je me suis rendu compte qu’un vélo en taille XS est très maniable même si les genoux ont tendance à toucher le cintre. Parvenus à la source Saint-Roger nous prêtons nos outils à un jeune qui a des problème de freins sur son vélo de cyclo-cross.

Après avoir pris un bain de pieds dans le ru. Je propose d’aller faire un passage par la tournante. Je vois que Catherine n’est pas des plus enthousiaste de sachant pas réellement à quoi s’attendre. Nous devons de nouveau monter pour aller chercher la descente en lacets. Je propose à Catherine qui commence à avoir du mal de nous attendre sur la route forestière. Ce qu’elle accepte avec une grande joie. Pour finir par un moment de plaisir j’emmène mes compagnons du jour sur la trace de Brokeback Mountain. Nous nous tirons la bourre dans le dernier single de la journée Monsieur le Comte doit rendre les armes suite à un saut de chaîne, Arnaud un moment derrière moi doit aussi déclarer forfait seuls Stéphane et Thierry restent collés à ma roue.

Nous finissons par regagner tranquillement la SMA pour finir ce long week-end. Alors que les presque-marnais rechargent leurs montures dans leurs véhicules Arnaud ChocoBob et moi prolongeons encore un peu notre plaisir en regagnant nos domiciles en vélo, non sans nous être donné rendez-vous pour dimanche prochain au même endroit.

4 thoughts on “A l’aube du sixième Camber

  1. Thierry

    Merci Laurent d’avoir fait du découpage dans le catalogue de jouets et d’avoir mis en ligne ma commande au Père Noël Il ne pourra pas dire qu’il était pas au courant 🙂
    Catherine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.