Choco en a plein le dos

Après des jours passés dans les bois d’Elan,nous avions besoin de changer de paturage. Nous avions deux options qui se présentaient à nous. La Fagnonaise et son fléchage aléatoire qui nous valut de perdre un Raidar dans chacune des quatre dernières édition. Comme nous ne souhaitions pas diminuer le nombre de nos adhérents nous optons pour une sortie entre nous. Il restait à choisir le lieux. Comme une sortie à Bouillon est en préparation et que je roule régulièrement avec PTR en forêt Sedanaise nous avons rapidement écarté l’option de la vallée de la Semois. La possibilité d’aller poser nos crampons sur les ardoises de la vallée de la Meuse se présentait donc comme une évidence. Un coup de fil à La Quête de R’vin et le choix était arrêté sur un départ de Monthermé.

Un ChocoBob en convalescence d’un dos douloureux oscillait entre la volonté de se préserver et l’envie de rouler.

Après avoir fait la route avec Seb, à huit heures trente, nous nous stationnons sur le parking de la halte fluviale. ChocoBob est déjà présent. Quelques secondes après c’est Arnaud qui nous rejoint. Il ne manque plus que notre guide qui ne tarde pas à arriver. Il ne fait que trois degrès quand nous nous élançons. Pour une fois je suis le plus habillé avec mon corsaire alors que mes camarades ont pris l’option short à l’exception de ChocoBob qui une nouvelle fois rend hommage à Freddy. Afin de nous réchauffer et comme le veut la tradition, nous commencons notre périple par l’ascension de la longue roche. Deux kilomètres et deux-cent-vingt mètres après le froid n’est plus qu’un lointain souvenir. Après une épique séance photos, nous enchainons sur la descente vers le ruisseau de la Grande Commune. Nous nous rendons rapidement compte que nous allons devoir improviser notre chemin, nous retrouvant devant un tas de sapin en travers de notre route. Alors que nous choisissons la sage option de nous détourner en sous-bois, Seb décide de passer à travers sautant tel l’écureuil de branche en branche et d’arbre en arbre. Toute ressemblance avec un écureuil spermophile est indépendante de notre volonté.

Nous partons à l’assaut des Hauts-Buttés par la route forestière du Trou Cailloux. Celà étant trop facile nous prenons l’option single au niveau de la piste des Faligées. Parvenus sur le plateau de la Croix Scaille point culminant des Ardennes, nous décidons de faire un peu de tourisme. Nous faison un premier arrêt au niveau du mémmorial de la Mission Citronelle érigé à la mémmoire des résistants du maquis des Hauts-Buttés. Après les explications de notre guide local, nous reprenons notre route vers la Tour du Millénaire située en térritoire belge à quelques mètres de la frontière.

ChocoBob commençant à souffrir du dos et l’heure avançant Guidou décide de nous faire rejoindre le Roc La Tour par la route forestière des Six Chênons. Parvenus sur le site du Roc La Tour nous laissons ChocoBob finir par la route alors que nous décidons de descendre sur Monthermé par le GR12C. Seb qui veut s’attaquer à un raidillon chute est s’ouvre le tibia sur l’ardoise. Nous beaucoup plus sages décidons de passer en mode pédestre. Une dernière descente pleine de cailloux nous amène dans la ville.

Nous retrouvons notre malade déjà changé. Le temps de charger nos vélos nous quittons la vallée contents de cette belle sortie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.