Les sorties sans chaine

Après une sortie mémorable pour finir l’année c’est une sortie non moins mémorable qui nous attendait pour ce début 2016…

Il est huit heures trente quand je décolle de la maison. Pas besoin de prendre la voiture pour transporter les canettes car aujourd’hui c’est Reynald qui s’y colle. Quand j’arrive à la SMA Stéphane, ChocoBob et cacal sont déjà là. Reynald fût present quelques instants avant de s’apercevoir que son équipement n’était pas au complet. Retour au terrier pour compléter sa tenue de petit vététiste du dimanche avant de nous rejoindre. Sébastien et Arnaud nous rejoignent bientôt. Nous attendons que les trois quart d’heures suivant huit heures sonnent au clocher de l’église Saint Rémi. Afin de ne surprendre personne j’annonce le programme de la matinée : On grimpe sur les hauteurs de Balaives par le chemin du terme avant de suivre le parcours de la RPS 2016 jusqu’à la Source Saint-Roger pour finaliser ce secteur avant de remonter sur les hauteurs, trouver un secteur afin de se faire une belle descente en freeride et enfin rentrer. Tout le monde est partant même si cette première montée met de suite la pression. Seb et Stéphane s’envolent malgré le terrain très gras, ChocoBob et Arnaud grimpent tranquillement alors que je me bâts avec mes roues qui n’en font qu’à leur tête. Je jette l’éponge et grimpe à pieds. Cacal me double tentant de maitriser sa monture presque aussi récalcitrante que la mienne. Partis sur leur lancée Stéphane et Seb ratent l’entrée de l’Arnoz. Nous les rejoignons et faisons demi-tour et empruntons le fossé. Spidercochon m’avertit que Reynald est de nouveau en état de marche. Nous nous donnons rendez-vous au pied de l’Arnoz. Dans celle-ci je sens le souffle chaud de Seb dans mon dos. Je m’écarte afin de le laisser passer. Nous attendons quelques instants et voyons arriver Reynald. Pour du timing c’est du timing !

Nous empruntons le single de Guitou et son prolongement tracé par ChocoBob. Nous attendons quelques minutes le temps que ChocoBob joue les Guitou, Reynald ayant cassé sa chaîne. Nous rejoignons la route forestière avant de prendre le coup de cul qui nous ramène sur le single. C’est le moment que Reynald choisit pour casser de nouveau sa chaîne. Ayant perçu que cette journée était placée sous la LEM, il décide de faire demi-tour. Bilan de cette sortie pour Reynald : douze kilomètres dont cinquante mètres dans les bois si on excepte le chemin noir contournant les étangs d’Alger.

Nous continuons notre chemin sur les traces du RPS. Hésitant quelques instants entre une trace facile ou vallonée je m’engage sur la plus ludique des deux. Une descente sympa suivie d’une montée raide, puis d’une autre montée raide qui nous amène au pied de ce que nous appellons la montée impossible. Le cardio en zone rouge je décide de la contournée. Je retrouve mon adhérence digne de la voiture de Prost dans le Trophée Andros et finis une nouvelle fois à pieds. Cette fois nous sommes tout en haut et ne pouvons que descendre. Après une petite grimpette nous nous trouvons à l’entrée du long single, deux kilomètres et demi de bonheur. Nous découvrons le travail fait par Guitou, Louis et Galaxie. Après notre traditionnel passage par la source Saint-Roger nous regagnons un peu de hauteur afin de trouver une nouvelle descente. Nous descendons en freeride afin de trouver la meilleure trace. La seule chose sûre c’est que le coin est sympa mais comme nous le dit cacal :  » C’est sympa mais il y a du travail ! Après une belle descente il faut remonter. Heureusement la dernière de la journée car les jambes commencent à être lourdes. Derniers chemins avant de descendre vers Boutancourt et regagner notre base.

Nous découvrons que le père Noël a laissé moitié de sa hotte sous le C15 de l’écureuil. Pour une fois nous ne finissons pas notre sortie par en dégustant une bière mais une boisson plus digne de Monsieur Le Comte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.