Tu es un grand malade !

Encore l’affluence des grands jours pour cette sortie dominicale du RAID. Le rendez-vous était fixé au point de départ de notre future randonnée, l’école primaire de Flize, afin de faire une reconnaissance du petit parcours qui comptera une dizaine de kilomètres.
Christophe de retour dans les Ardennes se joint à nous pour cette ballade.
Il est tout juste 8H45 quand nous nous retrouvons sur le parking. Jean-Pierre, Clément et Maxime sont là en short, ce qui s’avérera un choix des plus judicieux. Stéphane  et son écureuil sont aussi présent. Laurent, Eric et Fred affûtés comme jamais sont déjà chauds comme des baraques à frites. Guitou nous arrive tout droit de chez lui en spad. Tout le monde est là ! Tout le monde ? Non ! Il manque Seb. Un coup de téléphone plus tard nous voilà enfin au complet. Nous avons même la joie d’accueillir deux nouveaux vététistes : Jérome et son fils qui cherchent une bande à laquelle se joindre.
C’est parti pour du grand chemin ; le but de ce parcours est qu’il soit accessible à des gens qui ne roulent pas souvent. C’est très roulant et mis à part deux ou trois passages  boueux ou un peu plus techniques aucun souci. Le parcours est validé par tous, y compris nos deux nouveaux dont la pratique habituelle se fait sur ce genre de chemins.. Nous voilà revenu à notre point de départ. Cette fois nous partons pour une boucle un peu plus « fun ».

Ca grimpe : cool pour commencer. Nous redescendons vers Boutancourt. cette fois nous sommes dans le vif du sujet. Une belle montée avec des cailloux cachés sous les feuilles. Seuls Seb, Christophe et Maxime montent la totalité sans pousser le vélo. Nos deux débutants nous abandonnent car le dénivelé devient trop difficile pour eux. Nous enchaînons par un chemin de crête qui aura besoin d’un petit nettoyage si nous voulons l’emprunter lors de la rando. Une grosse descente en dévers se présente à nous. J’hésite à lacher la meute dans ce passage. Finalement seuls Christophe et Seb prendront cette option.  Nous partons sur une autre option moins hard mais elle aussi fun. Le final est un peu chaud, surtout pour Maxime et moi. Nous ouvrons la trace et nous nous retrouvons avec un arbre en travers. Malgré que nous ayons bloqués les freins, les vélos continus à descendre. Nous parvenons quand même à éviter les arbres et à rester sur nos roues. Nous dégageons la trace pour nos collègues. Chacun dans son propre style arrive en bas sans bobo. Même si Clément nous fait une magnifique figure de style sur la roue avant.
Nos deux fondus du casque se sont fait une nouvelle grimpette afin de nous suivre dans cette descente. Un nouveau tour de force se présente à nous. Seul Seb parviendra en haut sur le spad.

Enfin un moment de répit avec un joli single. De trop courte durée pour tous, car rapidement nous reprenons le chemin des hauteurs. Nous voilà au milieu d’un pré avec quelques vaches qui ont envie de jouer avec nous. A part Stéphane habitué à ce genre de fréquentation, nous ne sommes pas très rassurés. Un petit passage de freeride afin de retrouver la trace de la descente de l’écureuil. Seb nous fait quelques démonstrations de passage d’arbre couchés. Des fois ca passe, des fois ca tombe. Comme le dit si bien Christophe  » T’es un grand malade ! » Tout le monde arrive en bas entier. Certains un peu figés sur les freins.
Il nous reste un grand moment de bravoure avant de rejoindre du « facile » pour rentrer : une montée de deux kilomètres à plus de 7%. Si on ajoute à ce pourcentage  des passage à 12%, des cailloux, des racines, de la boue et un épais tapis de feuilles pour cacher le tout et rendre un peu plus glissant, on a vraiment affaire à un  moment de plaisir. Enfin pas pour tous…

Maintenant que nous sommes en hauteur il nous suffit de descendre vers la source Saint Roger. Ca serait trop facile de suivre un chemin. Je décide de prendre un trait de chasse. Nous finissons par retrouver un chemin. Malheureusement une erreur de bifurcation nous emmène dans un beau portage pour franchir une multitude d’arbres en travers du chemin. Le magnifique GPS de Fred nous indique qu’il s’est mis en mode « off ». Ce qui nous aide bien dans notre progression. Le final est plus cool, même si le chemin roulant nous donne des fourmis dans les jambes et que nous nous tirons la bourre sous l’impulsion d’un Guitou enfin retrouvé.

Nous avons eu le droit a des montées, des descentes, des efforts, de l’adrénaline, des fous rire et de l’amitié. Bref une sortie VTT du RAID !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.