Un décrassage… enfin presque

Après une sortie au Bannet, j’avais proposé à Guitou de faire une petite sortie afin de tourner les jambes et de récupérer des efforts consentis la veille.
A neuf heures nous sommes sur le spad, fringant mais avec un peu mal aux jambes quand même.
C’est alors que me vient une révélation, hier se déroulait le Trail’oween un trail de 35 kilomètres. Le fléchage est encore en place, c’est le moment de découvrir le tracé de cette épreuve de renommé.
Le début du parcours est un classique pour nous. Nous suivons des chemins que nous empruntons régulièrement. On n’est pas vraiment dans du décrassage. Ca pique un peu les cuisses.
Nous devons éviter le secteur de la forêt de BOULZICOURT où ca chasse le dimanche. Nous reprenons la trace du trail, à la sortie de BALAIVES, au pied d’une côte que nous connaissons bien. Son pourcentage augmente au fur et à mesure de l’ascension.
Le circuit nous mène ensuite à la source Saint Roger avant de nous faire regagner les hauteurs par une trace que je découvre. Ce passage est vraiment sympa et nous conduit à un single que nous prenons régulièrement mais  qui est difficile à trouver. Nous en profitons pour nettoyer la trace en retirant un arbre en travers.
Le parcours continu par un tronçon routier qui nous fait monter sur les hauteurs de BOUTANCOURT avant de regagner les bords de Meuse par une descente de la côte de DOM LE MESNIL.
Ce ne fut pas vraiment un décrassage mais ce parcours m’a permis de poser les bases d’une future randonnée. Il faudra bien l’agrémenter de quelques passages techniques que je garde encore sous la main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.