Les coreaux du Viroin

Au programme de ce dimanche sans doute la plus belle randonnée de la région.
Tous les membres du club devaient être présents por cette sortie, mais Romulad toujours blessé, Fred également blessé, Seb de sortie samedi soir, Stéphane au boulot à la foire de Chalons ont bien fait baissé les effectifs. Nous étions quand même six partants pour découvrir ou redécouvrir les forets calestiennes. Les orages de la nuit et la pluie du matin ont collés JP, Maxime et Clément au draps au moment de se préparer pour la sortie. Guitou et Lorenzo, à la bourre, me demandent de ne pas les attendre. Je pense que je vais rouler tout seul.
Arrivé sur place il me semble connaitre la voiture qui est devant moi. Il s’agit de Bertrand et Fabrice, mes voisins. Il sont accompagnés de Jean-Luc que je ne connais pas. Nous décidons de rouler ensemble. Nous nous inscrivons sur le 45kms, le plus sympa des parcours d’après les organisateurs.
8H20 nous prenons la route. Le parcours est complétement différent de celui de l’an dernier. Mais les chemins sont super agréables, malgré l’humidité ca ne glisse pas trop.
On commence pas une petite montée c’est beaucoup moins difficile que l’an dernier et la grande côte qui reste encore dans nos mémmoires. Mais ca grimpe bien quand même. Les organisateur, même s’il ne le font pas systématiquement cette année, annonce une belle côte : 1430 m à 12,5% de moyenne. Ca fait mal aux pattes.
S’enchaine une déscente agréable. On roule bien mais la moyenne n’est pas élevée : 10,5 km/h. Au bout de 10kms nous avons déja grimpé plus de 340m de D+.
Nous arrivons au premier ravitaillement. Nous retrouvons quelques membres du forum 08VTT. La petite pose arrosée de boisson énergétique nous fait de bien. Nous reparto
ns de plus belle. Juste pour quelques hectomètres, la pluis se met à tomber. Pause blouson. Nous repartons bachés comme des camions de fruits et légumes. La pluie n’est pas drue mais ca tombe pendant un bon moment.
Le parcours se poursuit enchainant les montées un peu raides et grasses : nous posons le pied à terre à plusieurs reprises.
Les descentes se font un peu plus techniques, ce n’est pas pour nous déplaire même si les rochers sont un peu glissants.La pluie a cessée au bout de quelques minutes. Nous pouvons à nouveau rouler en maillot
Le second ravitaillement arrive bientôt. Il est aussi bien que le premier. Nous reprenons le chemin. Les côte sont un peux moins raide. On nous annonce une d’un peu plus de 1500m à 5,5% une rigolade pour les athlètes que nous sommes. Nous sommes dans un secteur avec de beaux cailloux ca donne des descentes « ludiques ».
Le final se dessine identique a celui de l’an dernier. Bertrand me remémorre une côte que nous avions eu du mal à franchir l’an dernier. Bertrand s’envole, moi je monte en poussant le spad.
On retrouve le parcours de l’an dernier avec ses options soft ou hard. Mes compagnons de route ne sont pas trop chauds pour s’engager dans des descentes difficiles. Je les suis. Un second passage à option se présente cette fois je ne résiste pas à l’appel du technique. La descente et vraiment chaude avec des gros pavés dans tous les sens. Ca passe sur le spad aidé par quelques pieds au sol tout de même. J’arrive en bas en même temps que mes congénères.
Petit morceau de route pour regagner le point de départ.
On confie nos bikes au jeunes du bike parc qui vont nous les décrasser un peu pendant que nous une douche et deux bonnes tartines de houblons pour bien récupérer.
Cette année encore cette rando fût magnifique m^me si le tracé de l’an dernieravait ma préférence.
Un sms de Guitou me confirme qu’il on fait le même parcours que nous à quelques minutes derrière. Cette année encore les absents auront eu tord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.