Jour de pluie à muno

C’est encore les vacances. Peu de monde pour rouler.
L’info d’une rando nocturne à BOUILLON circule sur le site de O2Bikers. Contact pris avec les organisateurs ; il s’agit en fait d’une rando de jour avec un départ prévu groupé à 9H00.
Un post plus tard sur le forum 08VTT et nous sommes prévus à quatre pour rouler. Cédric (Ramses08) est resté au lit. Au final nous ne serons que trois : Maco et Yan (Tangara08).
Arrivé sur place beaucoup de cyclo touristes mais pas beaucoup de VTT. Maco et Yan sont déja inscrits. En fait de départ groupé il s’agit d’une rando accompagnée. On est un peu rétissants mais connaissant le secteur on se dit qu’on pourra toujours quitter le groupe si ca ne roule pas a notre gout.
En fait de groupe on se rend rapidement compte qu’il n’y a que nous et nos trois accompagnateurs. Yohan sera notre guide. C’est lui qui a tracé le parcours.
Le départ se fait par une longue descente sur la route jusqu’au terrain de foot. Nous sommes en terrain connu c’est de la que démarrait la rando que nous avions organisé le 8 mai. La tête et les jambes de mes compagnons de route s’en souviennent encore. Le chemin n’est pas tout a fait le même mais la sanction est identique. On se retrouve au belvédère. Nous enchainons sur un grand chemin. Nous savons déja que nous n’allons pas avoir à gérer des descentes hyper techniques. Pourtant il y en a beaucoup dans le coin.
Les descentes roulantes s’enchainent avec des montées longues et pentues. Le parcours est très agréable.
Passage au point de vue du tombeau du géant. C’est toujours un plaisir de s’arrêter quelques instants à cet endroit. Surtout quand on vient de se taper la côte en partant du moulin.
Quelques kilomètres plus loin nous remontons un ruisseau sur quelques dizaines de mètres. L’exercice est sympa sauf pour un de nos accompagnateur qui décide de laisser la un dérailleur et sa patte. Ca me rapelle quelqu’un mais bizarrement je ne veux pas me souvenir de qui il s’agit. Il ne veut pas continuer en singlespeed. il n’est pas joueur. Nous l’abandonnons après nous être assuré qu’il a bien le numero de l’assistance rapatriement.
La rando continue. Montées, descentes, montées descentes. C’est bien agréable.
Nous arrivons enfin au ravitaillement. C’est le seul sur ce parcours de 40kms, mais quel ravito. Une tuerie ! Les petits gateau à la frangipane et les tartines (en belge dans le texte) nous calent bien l’estomac. Le redémarrage est un peu difficile. L’estomac nous pèse dans les cuisses.
Au bout de quelques centaines de mètres une détonation retenti. Non la chasse n’est pas ouverte c’est notre guide qui vient d’être victime de la crevaison de l’année. Changement rapide de chambre à air. Gonflage. Une belle partie de la chambre décide de se promener à l’air libre en se glissant sournoisement par une belle déchirure de quelques centimètres dans le pneu. Yohan nous abandonne ici après avoir donné ses consignes à notre dernier ccompagnateur ui ne connait pas trop bien le secteur. Il est 11H30 il nous faut rentrer.
Tous les trois kilomètres notre guide s’arrête pour demander son chemin. Nous arrivons à bon port après avoir douté quelques temps des qualités de pisteur de notre guide. Mais au final il nous ramène à la salle de sport de Bouillon par une longue descente qui se fera malheureusement par la route.
Il nous propose de nous offrir une bière mais nous déclinons l’offre Yan devant rentrer rapidement étant attendu par un apéro bien frais.
Je prend une douche bien chaude avant de quitter Bouillon.
Ce fut une belle sortie. Décidément ils sont forts ces belges…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.