On a retrouvé la 7ème compagnie

Après une semaine ensoleillée, c’est un dimanche sans nuage qui s’annonce pour la Fagnonaise, une petite randonnée qui existe depuis quelques années. Si elle n’a que peu d’ambition. Les parcours sont très agréable et principalement dans les bois.
Affluence des grands jours au RAID ; Maxime, Clément, JP, Frédéric, Stéphane, Romuald, Christophe et moi sommes présents. Cedric (Ramses sur le forum 08VTT) se joint à nous.
Le rendez-vous était fixé à 8H30, mais c’est avec quelques minutes de retard qur nous prenons la route. Route qui rapidement se transforme en chemin de campagne. Une première grimpette est l’occasion pour Christophe de se faire remarquer avec une crevaison lente à l’arrière. Romuald propose les services de son bombe anti-crevaison. Une totale réussite : il y a autant de mousse sur la jante et les mains qu’a l’intérieur de la chambre à air. Mais nous repartons très rapidement pour quelques hectomètres avant de devoir nous arrêter pour regonfler ce pneu qui décidément n’en fait qu’a sa tête.
Au sixième kilomètre arrive le premier ravitaillement, qui permettra à nouveau à Christophe de remettre de l’air dans la chambre pour la dernière fois de la sortie.
Peu après se ravitaillement, placé un peu tôt à notre gout, nous nous engageons dans les bois pour pratiquement toute le parcours.
Dans une longue montée nous abandonnons lâchement JP qui voulait faire le parcours de 29kms. Tous les autres continuent sur le 42kms. Le rythme est soutenu. Nous arrivons au second ravitaillement (17ème kilomètre) avec une moyenne de plus de 16km/h. Le parcours est assez roulant, malgré les nombreux singles.
Passé le ravitaillement nous passons sur la plaque pour nous envoyer quelques kilomètres de profil descendant. Le profil fini par s’inverser .Maxime et Clément commence à montrer des signes de fatigue. Un épique passage entre deux rangées de fils barbelés laissera des marques sur mes embouts de cintre et les bras de Maxime. La montée et longue et dure. Nous rejoignons le parcours de 19. C’est à ce moment que Maxime qui traînait à l’arrière, décide de ce perdre. Après l’avoir attendu quelques minutes, je décide de faire demi-tour pour le retrouver. Après l’avoir recherché sur les deux kilomètres en amont, je dois me rendre à l’évidence, on a perdu la 7ème compagnie. Après avoir roulé comme un barje je fini par rejoindre le groupe qui soutient Clément qui jette ses dernière forces pour venir à bout de l’ultime difficulté. Stéphane qui a pitié, lui prête le Mojo pour finir le parcours.
Arrivés aux véhicules nous retrouvons Jean-Pierre qui vient de finir. Maxime n’est pas là. On commence à s’inquiéter un peu.
JP va faire un tour en voiture sur les routes encerclant le parcours afin de le retrouver. En vain. Avec Stéphane nous faisons a notre tour des patrouilles sur les chemins avoisinants quand un appel m’avise de l’arrivée de Maxime qui après s’être perdu et retombé sur le fléchage et a donc refait le parcours en l’allongeant de 11kms. Le principal est que tout aille bien.
Tout le monde est content de sa sortie sur un parcours roulant, très agréable, malgré le fait que nous n’ayons pas eu le temps de prendre l’apéro qui aurait été bien mérité avec la moyenne que nous avons fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.