Sortie, réunion et bouffe

Sortie, réunion et bouffe : le cocktail magique !  En effet c’est avec cette formule que j’avais réussi à attirer un maximum de raidars pour cette sortie qui pour une fois avait lieu un samedi après-midi et non pas un dimanche comme de tradition chez nous.

Barnab, Arnaud, Catherine, Thierry, Chocob, Cyril, John, Hervé, Reynald, Seb, Florian, Cacal, PTR s’étaient joints à moi pour une découverte de la seconde moitié du parcours 2019 de la RPS. Tenant compte des remarques qui nous avaient été faites par les participants du Sécopir (60 kms) notre problématique était d’ajouter un ravitaillement sans augmenter le nombre de bénévoles nécéssaires. La seule possibilité était de faire passer les participants deux fois au même ravitaillement et donc de créer un boucle. Après deux reconnaissances faites avec Arnaud, ChocoBob, John et Seb c’est donc un parcours pratiquement finalisé et déjà partiellement nettoyé que nous étions à même de proposer à nos congénères. 

C’est donc peu après 14h00 que nous décollons tranqillement direction la source à Roger où se tiendra le départ de la boucle. Le babaillage va bon train car c’est l’occasion pour beaucoup de se retrouver après ne s’être pas vu depuis un long moment. Une fois à la source j’annonce le programme mais comme tous me connaissent bien maintenant ils savent à quoi s’attendre : mal de jambes, serrage de fesses et bonheur à gogo. Nous démarrons et gagnons les hauteurs. Arnaud caracole en tête et fidèle a ses habitudes et bien qu’il ait effectué une reconnaissance avec moi se trompe de trace. Rapidement remis dans le droit chemin nous pouvons rejoindre la « tournante ». Tous sur le vélo mais chacun avec son propre style plus ou moins efficace et agréable à l’oeil nous descendons se passage toujours aussi agréable. Hervé être l’auteur de la première chute de la journée. Mettant une nouvelle fois à l’honneur cette belle réplique de Pitivier : « J’ai glissé chef ! » Nous grimpons de nouveau pour gagner le point culminant de la journée. Sur une partie roulante où nous lâchons les freins, Florian nous fait une grosse frayeur en prenant une gamelle qui gagnerait les 500 francs de vidé