Connaissance et reconnaissance

En ce lendemain de Saint-Valentin, la troupe est décimée au départ de la SMA de Flize. Est-ce les bras de leurs douces qui les à retenu ou la peur du programme de la sortie ? Personne n’en aura la réponse ! Quoi qu’il en soit les vieux Raidars sont présents, enfin presque… Un sms de Guitou m’avse qu’il ne pourra être présent. C’est donc une troupe composée de nos deux quartaniers sudistes, un ChocoBob des grands jours, pour la vanne tout du moins, un Michael qui devient de plus en plus difficile de vanner ayant eu un réveil pour son noël et moi même, qui a la ferme intention de repérer le travail à effectuer sur une partie du parcours de la randonnée du mois d’avril. Cette sortie est aussi l’occasion de faire découvrir notre club à Aurélien et Gaétan qu se sont joint à nous. Nous avons beau attendre pas de Jean-Pierre à l’Horizon… Pas de mesage ! Nous décidons de partir.
Nous démarrons tranquillement empruntant les grands chemins et la route pour rejoindre l’abbatiale d’Elan. Je me lance dans un concours de vanne avec ChocoBob mais je dois rapidement déclarer forfait…
Rapidement au pied du mur nous n’avons plus le choix que nous mettre dans le rouge pour gravir la première difficulté de la matinée. Chacun à son rythme parvient au sommet. Je sent rapidement que pour certains la sortie va être longue. Après quelques centaines de mètres sur le plateau nous nous engageons dans l’Arnoz. Pour la majorité le sourire est revenu sur les lèvres. Un petit tour dans le bois des Corréaux permet de nous assurer que tout est prêt pour la RDS. J’avais oublié que ces cinq kilomètres faisaient aussi mal aux jambes. Montées, descentes, boue, cailloux, racines, ruisseau, un concentré de VTT en quelques centanes de mètres. Un pur bonheur pour certains une véritable souffrance pour ceux qui ne sont pas en forme.
Nous voila bientôt à la ferme de Flamanville. Nous profitons de notre passage pour saluer le propriétaire des lieux et nous faire croquer les fesses par le chiens. Ou le contraire, le souvenir restant vague dans mon esprit. En tout état de cause qeuls Stéphane et moi osons nous arrêter pour serrer la main à notre hôte et caresser Diégo et Pirate. La encore je ne suis plus très sur….
Après avoir rassemblé les troupes et les esprits de tout le monde nous voila en train d’attaquer la côte d’enfer. Une reconnaissance précédente m’avait emenée sur une chemin barré par des grumes. Nous essayons un nouveau passage. Celui-ci s’avère en plus encombré. Il va nous falloir trouver une autre alternative. Gaétan  éffectue son baptème de chute avec nous. Après avoir jardiné, nous voilà rendu à la maison forestière d’Enelle. Le reste est du pur VTT jusqu’à la sortie de la Larchant’s Spirit. Nous nous engageons dans le bois en face mais les coupes en train de se faire viennent à bout du dérailleur de Philippe qui heureusement parviendra quand même à rallier Flize.
L’odeur de l’écurie et de la Woinic bleue donne des ailes à ceux qui les avaient un peu courtes aujourd’hui. Gaétan et Aurélien ont l’air satisfaits de leurs premiers tours de roues avec nous, mais qui ne e serait pas apres un tel parcours. C’est vrai que ce fût court mais intense avec un peu plus de 630m de D+ en seulement 26 kilomètres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.