Les premiers frimas

Au programme de la sortie dominicale du parcours roulant afin de pouvoir faire tourner les jambes. Guitou, Arnaud, ChocoBob et Reynald ont répondus présents pour faire un peu de foncier. Arnaud en grande forme étant même venu en VTT de Warcq. Il est  tout juste 8h45 quand nous nous élançons sur les chemins roulants de la région flizienne.
Une petite ascension de la côte de DOM nous permet de nous mettre en température malgré les températures négatives. Nous redescendons vers le village. Le froid nous pique rapidement le visage. Un petit passage sur le route n’arrange pas les choses. Heureusement rapidement nous quittons le bitume pour retrouver des chemins plus adaptés à nos roues crantées. Une nouvelle bosse se présente à nous. ChocoBob et moi emenons la troupe qui suit sans grand problème. Arrivé en haut je me rends compte que mes gants sont couverts de givre… Nous continuons sur la ligne de crête malgré les panneaux indiquants une chasse en cours. Nous apercevons le soleil à travers la brume et espérons quelques instants que celui-ci va parvenir à percer et à réchauffer un peu l’atmosphère car une couche de glace recouvre les flaques d’eau.
Afin de nous rechauffer un peu nous descendons vers NOUVION à la grande surprise d’Arnaud qui est totalement perdu et ne reconnait pas la rue juste à coté de chez moi. Nous gravissons de nouveau vers la crête. ChocoBob et moi menons toujours la troupe mais cette fois ca commence à trainer derrière. Heureusement ce sera la dernière montée.
Nous nous dirigeons vers LUMES afin de gagner la voie verte qui est en train d’être aménagée. Si les premiers hectomètres sont goudronnés, nous y croisons d’ailleurs un beaucoup plus grand nombre de vététistes que quand nous roulons en forêt, nous avons ensuite droit à du revêtement gravilloné jusqu’au pont qui permettra de traverser la Meuse. Pour le moment l’accès est fermé pour réhabilitation. Nous empruntons donc les chemins entre les ballastières pour aller traverser la Meuse à NOUVION regagner la future voie verte. Cette fois nous avons le droit à de gros cailloux. Heureusement le passage des engins a tassé les pièrres ce qui me fait penser à mes escapades sur les pavés du PARIS-ROUBAIX. Je sens que la motivation de certains pour participer à cette classique fond au fur et à mesure que les pavés leur secouent l’arrière train.
A hauteur de FLIZE les travaux sont beaucoup moins avancés ce qui fait que nous devons rouler sur des pierres qui cette fois n’ont pas été tassées. Si je m’en amuse j’entends certains raler derrière moi. Notamment Guitou qui regrette de pas voir mit les chaussures d’hiver quand il pose les pieds dans une profonde flaque d’eau.
Nous finissons notre périple par le parcours de 15 kilomètres que nous avions proposé lors de la première édition de notre randonnée. Nous appuyons un peu sur les pédales pour nous réchauffer sur cette partie plus roulante.
De retour à FLIZE nous profitons de la chaleur des locaux de la SMA pour prendre une bonne boisson revitallisante offerte par Reynald.
Cette première sortie dans le froid nous rappelle que l’hiver s’est bel et bien installé sur nos Ardennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.